AccueilFAQS'enregistrerConnexion



 

 [Tuto] Techniques de Courses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Omaley

Modérateur
avatar

Messages : 2136
Age : 26

MessageSujet: [Tuto] Techniques de Courses   Dim 18 Oct - 20:00

Citation :
Bonjour,

Vu l'affluence des demandes sur la façon de gagner une course (que ce soit en CLM ou en montagne), et le fait que je n'ai pas vu un topic qui permet de répondre à toutes ces questions, j'ai décidé de regrouper par types de courses, les différentes techniques de courses qui permettent de gagner l'étape et de bien figurer au classement final de la course.
Ce topic reprend donc mes différentes observations sur le jeu, et les observations que j'ai lues de différents internautes.


Contre la montre
Individuel
Le contre la montrer individuel s'aborde de 2 façons en fonction de la nature du terrain (plat ou un peu montagneux).

Si le contre la montre est totalement plat (plutôt rare en fait, on le trouve réellement que sur les contre la montre très court): il suffit comme le dit le guide de faire coïncider les 2 barres d'énergies et de distance. Le but étant de maintenir un effort constant tout au long de l'étape. Pour ce faire je conseil de faire quelques tests avec un coureur moyen en contre la montre, pour voir à peu près l'effort à fournir pour y parvenir. Il est à noter que les meilleurs en contre la montre pourront pousser un peu plus leur effort. Cet effort oscille en général entre 62 et 74, rarement plus, même dans les prologues.

Si le contre la montre est plus montagneux: c'est alors un peu plus compliqué car il faut rester plus concentrer sur la course. Le but est d'augmenter son effort en montée et de le diminuer en descente. On peut aussi garder un effort constant, mais il faudra alors prévoir à l'avance. Par exemple si on a une montée de 8 km et après une descente de 15 km, il faudra prévoir un effort assez important sur les 8 km, les 2 barres d'énergies et de distance ne correspondront plus, pour que cet effort soit récupéré sur les 15 suivants, et que les 2 barres se rejoignent sur la ligne d'arrivée (c'est l'idéal). D'où l'importance d'un coureur test avant les favoris.

Par équipe
Le but du contre-la-montre par équipe est de faire arriver au minimum 5 coureurs. Vous me direz ça on le sait déjà, mais dans pro cycling manager cette règle prend tout son sens. Un contre-la-montre très réussi c'est une arrivée avec au maximum 6 coureurs.
Pour ce faire vous pouvez utiliser les techniques du contre la montre individuel en faisant prendre les relais qu'au plus fort (je ne le conseil pas mais ça se fait), ou alors cramer les moins fort dés le départ avec un gros effort pour finir avec les plus forts (encore faut il en avoir 5, tout le monde ne joue pas avec Astana).
J'ai lu une technique qui marche vraiment pas mal, et qui permet de faire une place plus qu'honorable sur ces contre-la-montre: il faut d'abord regarder la distance totale du circuit, qu'on découpera alors en tranche de 10 km (exemple un circuit de 28km=3 tranche de 10 km).
Le but est d'augmenter petit à petit son effort en procédant de la sorte: +5 en effort toutes les tranches de 10 km, pour finir à 99 dans les 10 derniers km. Il faut bien sur calculer à quel effort démarrer (en reprenant l'exemple de 28 km, il faut donc démarrer à un effort de 85).

Cela devrait normalement vous permettre de gagner des places par rapport aux potentiels de vos coureurs et de bien figurer avant de démarrer la montagne.


La Montagne
La montagne présente bien sur les étapes les plus importantes pour la victoire finale sur un tour ou des courses à étapes (voir bientôt Contador dans les Alpes).
Je prend déjà pour pré requis que vous ayez placé vos meilleurs coureurs dans les 30 premiers du peloton avant la dernière montée (à partir de 75 en montagne on peut espérer une victoire d'étape sur un tour), avec un ou plusieurs coureurs en protection.
Je déconseille également d'attaquer avant la dernière montée sauf si vous connaissez très bien le jeu, ou que la dernière montée est trop faible pour une attaque. Si c'est le cas vous pouvez vous référer aux techniques ci-dessous.
Nous arrivons donc à la dernière montée de l'épreuve et votre coureur est bien placé. Il y a plusieurs façons de procéder:

Une attaque franche dés le début du col, je cite cette technique pour l'avoir lu, mais c'est vraiment pas une des meilleurs car votre coureur va claquer sur moins de 3 km tel un Ghislain Lambert. Ça passe encore si la montée est courte mais je le conseil pas à l'alpe d'huez.
Si vous voulez quand même l'utiliser (à vos risques et périls?) attendez plutôt une attaque des autres favoris et contrez.

Une attaque du coureur pour se détacher du peloton (sur quelques mètres!) et vous le passez tout de suite après en effort curseur (voir en dessous). A privilégier si votre coureur est un peu faible en montagne et qu'il ne se détache pas du peloton.

L'effort curseur, le but étant de monter à son rythme, dans une sorte de contre-la-montre. Si le coureur est assez bon en montagne il se détachera tout seul du peloton (très rare en vrai car c'est quasiment impossible). Le but étant de placer l'effort curseur en fonction de la durée de la montée et de l'énergie restante du coureur (à noter que la fourchette 62-74 du CLM marche bien ici aussi). Il faut à tout prix éviter de mettre le coureur dans le rouge, donc n'allez pas plus loin que le jaune (avec jeu de mot).
Si vous avez mal géré votre effort, vous pouvez toujours sprinter à la fin (méthode dites du sauvetage de meuble).
Méthode assez efficace et simple à prendre en main. Il faut pourtant faire très attention dans les courtes montées ou vous risquez de vous faire complètement dépasser. Dans ce cas augmenter vraiment l'effort curseur, ou si la montée est vraiment très courte, attaquez.
N'oubliez pas de retirer vos coureurs de protections sinon vous ne pourrez pas vous démarquer.

La méthode de "l'Evans": ma méthode préférée, la plus efficace, mais aussi la plus compliquée à effectuer. Le but étant de se caler dans la roue des favoris qui vont travailler pour vous. Attendez l'attaque du favoris en question, contre attaquez, attendez d'être dans le même groupe que lui, et garder position. Si vous vous démerdez bien votre coureur ne va presque rien gâcher de son énergie.
Si ce favori à une trop grosse attaque remontez-le en effort curseur en poussant l'effort pour le rattraper (il faut aller très vite avant qu'il ne se barre).
Ne prenez surtout pas de relais! Laissez le bosser, il va s'énerver, ré attaquer, même méthode, et on arrive à 3 km de l'arrivée avec votre coureur en quasi pleine forme, et lui complètement épuisé, il ne vous reste plus qu'a le lâcher et aller chercher l'étape. Totalement immoral mais très efficace car j'ai réussi à battre Contador et Evans avec Maxime Monfort.
A noter que si il y a un groupe de favoris, cette méthode marche encore mieux, car c'est le groupe qui va exploser si vous ne participez pas (ils vont tous attaquer individuellement, il faut alors suivre le meilleur).


Plaine
Je vais ici ne discuter que des arrivées au sprint, a vous de faire en sorte de faire rouler votre équipe pour diminuer le temps des échappées si nécessaire, mais c'est rarement le cas (surtout si vous avez placé vous même un coureur Smile).
Comme pour la montagne, 2 pré requis, votre sprinteur ou votre coureur bien placé, avec un ou plusieurs coureurs en protection.
Comme la montagne plusieurs méthode:

à 7-9km de l'arrivée, une attaque Franche, avec un enchainement sur un sprint. Faut bien calculer son coup pour éviter de voir revenir le peloton mais c'est possible à faire. Si vous avez mal calculé votre coup, vous pouvez toujours mettre l'effort curseur, mais autant vous dire qu'en normal ou difficile, c'est quasiment déjà fini.
N'hésitez pas à utiliser le gel avant attaque.
Je conseil aussi de prendre des relais, et d'attaquer quand on est dans les 4 premiers de la file, c'est toujours ça de gagner et c'est votre protecteur qui prendra cher.

l'effort curseur à 7-9 km de l'arrivée: cette technique me fait bien rire, mais il "parait" qu'elle marche alors on va la citer. Le but est de se détacher du peloton en effort curseur, et de sprinter à la fin. J'ai testé une fois et ça à été une catastrophe pour moi, et si quelqu'un y arrive vraiment qu'on me fasse signe.

Le sprint à la régulière: normalement vous allez voir une colonne remonter à droite ou à gauche de la route. Le but est de se mettre dans la roue du premier coureur est de sprinter quand il sprint. Simple et efficace si vous avez un bon sprinteur.

Pavé
C'est pour la moi la course la plus compliqué. Le pré requis pour gagner c'est d'avoir comme dit avant pour la plaine et la montagne le coureur protégé et à l'avant du peloton, mais aussi que ce coureur soit très bon en pavé.
Et après ça se joue assez au feeling, c'est plutôt compliqué. Resté dans les premiers le long de l'épreuve, et si vous voyez que votre coureur ou protecteur prend cher sur les pavés, essayez de le mettre en effort curseur pour limiter la fatigue. Si vous avez perdu des places essayez de remonter après l'orage. Finissez en sprint et si votre coureur est un sprinteur ou en attaque si votre coureur est un puncheur. Il vaut quand même mieux avoir un sprinteur (Boonen est excellent dans ce genre d'épreuve).

vallons - moyenne montagne
La ça dépend vraiment du profil de l'étape du nombre de vallons, etc...
Essayez de mettre un coureur dans une échappée car c'est le seul genre d'étape ou ça a vraiment une chance d'aller au bout. Pour les favoris, si c'est encore bien vallonnée à 30 km de l'arrivée, essayez un effort curseur, à bien régler. Si au contraire il y a un petit col, privilégiez l'attaque puis l'effort curseur sur la descente et le plat derrière.


Astuces pour ceux qui joueraient en division inférieur: lors des étapes de plaines, les puncheurs peuvent battre les sprinteurs qui sont assez faible aux sprints, alors n'hésitez pas à attaquer.
D'autres parts les échappées ont plus de sens d'aller au bout, faites attention

Astuces pour les étapes avec un coureur: les championnats nationaux par exemple, offre des courses un peu différente. Si vous n'avez qu'un ou 2 coureur je vous conseil de sortir à chaque échappée et de vous ménager dans celle ci tout en prenant quand même quelques relais pour éviter de voir d'autres attaques. En résumé soyez toujours au devant de la course, car ça se finit rarement au sprint.



Merci à tout ceux qui ont lu ce post, et en espérant qu'il serve à quelque chose et qu'il n'ait pas déjà été posté.




Source
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thekillersmusic.com/
 

[Tuto] Techniques de Courses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Génération-Foot :: Divers :: Jeux Vidéos :: Pro Cycling Manager -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit